Direction artistique

 

TUGAN SOKHIEV

Directeur artistique

LE CHEF D’ORCHESTRE RUSSE Tugan Sokhiev, est directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse (ONCT) depuis maintenant plus de quinze ans. Il est également directeur musical et chef d’orchestre du Théâtre du Bolchoï de Moscou.

Jusqu’à la fin de la saison 2015-2016, il avait parallèlement exercé la fonction de directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin. En 2019, il fait ses débuts avec l’Orchestre de Paris. Au cours des dernières saisons, il a partagé l’affiche de l’Orchestre philharmonique de Vienne, de l’Orchestre symphonique de Chicago, de l’Orchestre symphonique de Londres, de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig… Il a assuré de nombreuses tournées avec l’ONCT, à travers l’Europe, l’Asie, le Royaume-Uni et l’Amérique du Sud. Depuis 2003, il dirige chaque saison l’Orchestre Philharmonia à Londres. Tugan Sokhiev a également dirigé l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre philharmonique national de Russie, l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome, l’Orchestre de la RAI de Turin, les orchestres de La Scala et de l’Opéra d’État de Bavière, l’Orchestre Royal du Concertgebouw, l’Orchestre philharmonique de Munich et l’Orchestre national de France…

Le chef russe s’est très tôt forgé une grande expérience lyrique, notamment dans de nombreuses productions pour le Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, et a été chef invité au Metropolitain Opera de New York, à l’Opéra de Houston, au Festival d’Aix-en-Provence et à Madrid. Il a été nommé « Révélation musicale de l’année » par le Syndicat de la Critique en France en 2005 pour sa prestation au Théâtre des Champs-Élysées aux côtés de l’Orchestre national du Capitole.

Au fur et à mesure de ses nombreuses directions, il s’est rapidement imposé auprès des orchestres, du public et des critiques comme un musicien d’exception. Sa discographie comporte de nombreux succès critiques enregistrés pour Naïve Classique réalisés avec l’Orchestre de Toulouse : Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, Danses Symphoniques de Rachmaninov, Pierre et le Loup de Prokofiev, ou encore, plus récemment, Le Sacre du Printemps et L’Oiseau de Feu de Stravinski. Peuvent être mentionnés parmi ses enregistrements avec le DSO de Berlin pour SONY Classical Ivan le Terrible, la Symphonie n° 5 et la Suite Scythe de Prokofiev.